L'activité physique influe sur le sommeil

Juste parce qu'il est bon de le rappeler : le sport est bénéfique à la santé. Il est ainsi conseillé de pratiquer une activité sportive journalière. Pas de courir un marathon ou de faire 100 pompes. Non, juste un peu de marche (rapide, c'est encore mieux), en privilégiant par exemple les escaliers à l'ascenseur et en se rendant, quand c'est possible, au travail à pied et non en voiture (merci pour la couche d'ozone). Quoi qu'il en soit, le sport influe bien entendu aussi sur le sommeil. Tout particulièrement chez les personnes touchée par des troubles du sommeil. 

Des conseils pour faire du sport sans nuire au sommeil

Si vous êtes par exemple insomniaque, faire un footing avant d'aller vous coucher ne va pas arranger les choses. Il est bon dans ces cas-là d'espacer le plus possible les phases « sportives » des phases de sommeil pour se donner de meilleures chances de dormir correctement. Parce qu'il est évident qu'une activité physique régulière aide à trouver plus facilement Morphée et se jeter ainsi dans ses bras.

Activité physique

Chez ceux qui, par contre, n'ont pas de problèmes particuliers concernant le sommeil, il semblerait qu'il n'y ait aucune véritable contre-indication quant à se bouger un peu avant d'aller au lit. Pour preuve, l’activité sexuelle, qui se pratique en règle générale le soir et qui provoque (chez les hommes tout spécialement) des endormissements violents.

Enfin, il est évident qu'un bon sommeil va directement influer, positivement parlant, sur les performances des sportifs qui cherchent à se dépasser.

Gilles Rolland