Le moustique est depuis quelques années, et tout spécialement en 2016, dans le viseur des autorités sanitaires. Pas tous les moustiques, mais celui que l'on appelle le Tigre, qui peut être porteur du virus Zika. Il convient donc plus que jamais de s'en prémunir et de participer à éviter, ou tout du moins à limiter sa propagation. Cela dit, avant l'arrivée dans nos contrées du moustique tigre, cette petite bestiole s'était déjà grandement illustrée par sa propension à nous gâcher notre sommeil, l'été en particulier, en venant faire ses rondes près de nos oreilles, afin d'annoncer son attaque imminente qui se traduit, le matin venu par des multiples boutons et moult démangeaisons.

Quels moyens efficaces pour se protéger du moustique ?

Moustiques tigres et moustiques dits ordinaires peuvent être efficacement chassés des foyers grâce à des moyens plus ou moins simples. La mise en place de moustiquaires aux portes et fenêtres est en cela la première chose à envisager. Des installations qui permettent d'interdire l'accès de la maison ou de l'appartement aux insectes, tout en autorisant l'aération des pièces. La nuit en particulier, quand les températures retombent.

L'OMS recommande également l'usage de répulsifs. Le problème, c'est que des répulsifs, le marché en regorge. Quels sont ceux qui sont le plus efficaces ? Bonne question ! L'OMS, toujours elle, a mis en avant la nécessité d'utiliser des répulsifs cutanés. Optez avant tout pour les produits naturels et n'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien, qui saura vous aiguiller. On peut aussi investir dans les insecticides, mais il faut savoir que le moustique est un insecte particulièrement malin, qui a tôt fait de s'adapter face aux agressions extérieures, en devenant résistant à certaines substances qui jadis, menaient à sa perte.

Le site vigilance-moustique.com a mis en place une documentation afin de répondre à toutes les questions.

moustique

Évitons la propagation du moustique

Petit, fourbe, le moustique s'infiltre partout dès qu'on lui en donne l'occasion. Dans les régions du Sud de la France en particulier, il a la fâcheuse tendance à s'incruster dans les soirées, en terrasse, au bord de la piscine ou dans les habitations, pour accomplir ses basses besognes, tel le petit vampire qu'il est. Si nous venons de voir qu'il peut être compliqué de s'en débarrasser, il est par contre assez simple d'adopter les bons comportements pour empêcher sa reproduction. Il faut ainsi éviter toutes les eaux stagnantes, qui sont de parfaits sites de pondaison pour le moustique femelle. Un sol trop humide, des flaques d'eau, des pelouses détrempées car trop arrosées, des canalisations d'eaux usées, des gouttières, des vases, des bidons ou encore des soucoupes sous les pots de fleurs... le moustique peut trouver de l'eau partout pour y fonder sa famille. Prenez donc garde à bien vider tout récipient qui pourrait accueillir ces envahisseurs.

Il est bon de savoir également que le moustique tigre a plutôt tendance à passer à l'attaque durant la journée et non nécessairement la nuit, comme son cousin, le moustique « ordinaire ». Un moustique « ordinaire » qui si il ne transmet pas d'affection, reste toujours aussi indésirable quand il s'agit de trouver le sommeil, allongé dans son lit, sur son confortable matelas, et que celui-ci vient bourdonner près de notre oreiller, sans relâche... La lutte a déjà débuté !

Gilles Rolland