De manière générale, le feng shui, cet art millénaire d'origine chinoise, consiste à décorer et/ou disposer les meubles d'une pièce pour harmoniser les flux énergétiques. Le but étant d'obtenir à terme un équilibre quasi-parfait entre les forces visibles, comme les cours d'eau, et les forces invisibles, telles que le vent. À noter que le feng shui fait partie des arts taoïstes, au même titre que l’acupuncture, dont les bienfaits ne sont plus à démontrer.

Le feng shui qui peut, selon les avis éclairés de ses partisans, aider les personnes à mieux dormir. Le tout grâce à quelques agencements à effectuer dans la chambre à coucher.

 

Un espace de chaque côté du lit

Le feng shui préconise que le lit se trouve au centre du mur contre lequel il est disposé, avec exactement le même espace de chaque côté. Dans l'idéal, il convient de disposer à droite et à gauche une table de nuit dotée d'une lampe de chevet, quand cela est possible. Question de symétrie vous l'aurez compris. Chaque occupant du couchage doit jouir du même espace, que ce soit sur le matelas ou en dehors, c'est la règle

 

Bannir l'électronique

On le sait, la lumière bleue des tablettes et autres smartphones est néfaste pour le sommeil. Surtout si on passe du temps sur les réseaux sociaux juste avant de s'endormir. Le feng shui lui, conseille donc non seulement de bannir tous les appareils connectés de la chambre à coucher, mais aussi les télévisions, les radios ou encore les ordinateurs.

 

exemple de chambre feng Shui

 

Bonnes habitudes à adopter

Cela dit, le feng shui n'est pas seulement une question de disposition des objets dans une pièce. Le feng shui rime aussi avec certaines bonnes habitudes, surtout quand on aborde la question du repos, qui se doit d'être optimal pour aider le corps à recharger ses batteries et l'esprit à rester vif et alerte.

Les experts affirment dans cette optique qu'il est bon de faire son lit tous les matins et de disposer un tapis sous le lit ou à côté. Il faut aussi ouvrir les fenêtres tous les matins pendant quelques minutes, y compris par grand froid. Mais ça, on le fait déjà tous non ?  

 

Gilles ROLLAND