Pour bien dormir et offrir à son corps et à son esprit un repos réparateur, plusieurs facteurs sont à prendre en compte. La literie tout d'abord, avec un bon matelas, un bon oreiller et un sommier adéquat, mais pas seulement, tant le sommeil est intrinsèquement lié au stress et à l'état d'esprit du dormeur.

Le couple à rescousse de Morphée

On souligne souvent les inconvénients à dormir à deux. Moins de place dans le lit, moins de couverture, des ronflements intempestifs, des mouvements qui réveillent toutes les heures (d'où l'importance des matelas à mémoire de forme pour une meilleure indépendance de couchage)... Pourtant, si on en croit une récente étude menée auprès de 698 adultes mariés ou vivant en concubinage, âgés de 35 à 86 ans, le sommeil dépendrait vraiment de la présence d'une autre personne dans le couchage.

Alors oui, en effet, l'autre peut perturber le sommeil pour diverses raisons, dont certaines, les plus évidentes, sont évoquées plus haut. Mais ici, c'est le sentiment de sécurité que l'autre procure qui prime sur tous ces petits problèmes. Dormir à deux accentue l'impression de protection et de réconfort. Ainsi le stress et les tensions auraient tendance à disparaître ou tout du moins à s'atténuer.

ronflement

Le sommeil comme baromètre du couple

En toute logique, le fait de mieux dormir avec sa compagne ou son compagnon indique clairement la bonne santé du couple. Espace exigu, le lit cristallise les sentiments, qui une fois la nuit venue, agissent tout naturellement sur le sommeil. On oublie alors les ronflements et cette fâcheuse tendance à tout le temps tirer sur la couette pour ne conserver que cette douce sensation de pouvoir compter sur la présence de l'être aimé pour atténuer les tensions accumulées pendant la journée.

Un fait qui se vérifie d'ailleurs quand le couple se sépare momentanément. On oublie alors bien souvent le bénéfice de pouvoir profiter d'un grand lit, pour attendre avec impatience le moment où l'autre reviendra pour à nouveau bénéficier de sa présence, quand il s'agit de se poser et de recharger ses batteries.

Gilles Rolland