On n'arrête pas le progrès. Nous vous parlions il y a plusieurs mois de Dreem, un bandeau connecté afin d'améliorer à plus ou moins long terme votre sommeil. C'est aujourd'hui d'un berceau connecté pour bébé dont il est question ! 

snoo berceau connecte

Comment ça marche ?

Développé par Happiest Baby, une start-up californienne, Snoo se présente comme un berceau nouvelle génération, capable à la fois de veiller sur les mouvements de bébé mais aussi sur ses sanglots. De quoi à priori rassurer les parents les plus stressés, qui ne sont jamais bien tranquilles quand il s'agit de laisser leur enfant seul pendant qu'il dort.

Snoo est ainsi équipé de 3 micros capables de détecter les pleurs de bébé alors que celui-ci est allongé sur son matelas. Dès que le nourrisson s’agite, Snoo commence à le bercer automatiquement. Et ce à la vitesse souhaitée par les parents lors du paramétrage. À noter que le berceau est aussi équipé d'une couverture spéciale, censée reproduire le confort de l'utérus de la mère, qui empêche également au bébé de se retourner. Snoo peut aussi, grâce à un haut-parleur intégré, diffuser un bruit blanc.

snoo berceau

Les limites du projet

Relié en Wifi, Snoo ne va pas sans soulever quelques questions quant à l'exposition de bébé aux ondes que certains considèrent néfastes. On peut certes désactiver le Wifi mais les doutes que suscite Snoo concernent aussi le fait qu'il puisse encourager le développement de mauvaises habitudes de sommeil. Habitude dont l'enfant devrai pas la suite se défaire. À cela s'ajoute le prix, 1160€ (soit à peu près 1088€) et le fait que ce berceau high-tech devienne complètement inutile après 6 mois. Car oui, Snoo est peut-être issu d'une technologie poussée à son paroxysme, mais il est absolument incapable d'évoluer pour accompagner la croissance de ses occupants. De quoi sérieusement remettre en compte son utilité...

Gilles Rolland