Ne plus dormir du tout : rêve ou réalité ?

 

 

C'est une certitude : ne pas dormir du tout équivaut à ne plus manger ou à ne plus boire et signe donc l'arrêt de mort. Pourtant, certaines voix s'élèvent ces dernières années en caressant un rêve complètement fou qui consisterait non plus à chercher à rallonger l'espérance de vie mais plutôt à supprimer le sommeil sans pour autant mettre la santé en danger et ainsi gagner un nombre considérables d'heures tous les jours. Pour rappel, l'être humain passe 1/3 de son existence entre les bras de Morphée. Sans compter les siestes. Ne plus dormir du tout, à partir d'un certain âge, signifierait alors rallonger son temps d'éveil et multiplier les activités. Ce qui, dans notre société, où la productivité a une importance capitale, ouvre beaucoup de perspectives complètement folles...

Le syndrome de Morvan

Mais est-ce que cela est possible ? Peut-on se priver de sommeil ? Pas pour le moment ! Sauf pour quelques individus touchés par le syndrome de Morvan. Michel Jouvet, qui reste populaire pour avoir découvert le sommeil paradoxal, a rapporté qu'il avait étudié le cas d'un individu qui n'avait pas fermé l’œil pendant 4 mois. Une personne âgée de 24 ans qui n'avait pour autant aucun soucis de mémoire ou d'attention, ni aucun des symptômes habituellement associés à la perte du sommeil. Un cas fascinant qui rejoint ceux de cette Américaine et de cette Vietnamienne qui affirment quant à elle ne pas avoir dormi pendant 10 ans en disposant d'une cognition tout à fait ordinaire.

Le syndrome de Morvan qui touche à peine une dizaine de personnes tous les ans et qui va de pair, en général, avec des tremblements et/ou un état hallucinatoire et confus, lui qui « détraque » le fonctionnement des synapses. Alors pourquoi ces « malades » ne souffrent pas de ces symptômes et sont même capables de raisonner ou, dans le cas de la personne dont il est question dans le rapport de Michel Jouvet, de jouer aux échecs et de s'améliorer de jour en jour, alors que la fatigue est censée rendre de plus en plus difficile le raisonnement indispensable à ce jeu ? Mystère... En tout cas, voilà qui ouvre quelques perspectives que les scientifiques ne vont pas manquer d'explorer.  

Gilles ROLLAND.