Les méduses et l'origine du sommeil

 

 

D'où vient le sommeil ? Une question qui peut paraître un peu étrange car après tout, l'Homme dort depuis la nuit des temps, ainsi que toutes les créatures. Oui, mais avant l'Homme justement. Quand toute forme de vie se résumait à un seul et même organisme primitif ? En gros, pour simplifier, on pourrait résumer la question à : est-ce que le tout premier organisme vivant apparu sur terre, qui plus tard, déboucha sur des millions d'espèces, dont la nôtre, dormait comme nous ?

Trois scientifiques de l'Université de Californie ont ainsi découvert la forme de sommeil la plus ancienne du monde...

 

Le sommeil de la méduse

Pourquoi la méduse ? Car il s'agit de l'une des formes de vie les plus éloignées de la nôtre. À titre d'exemple, on peut affirmer que l'Homme et le ver ont plus en commun que l'Homme et la méduse. La méduse qui est aussi connue pour ne pas avoir de cerveau. Et le sommeil, c'est bien connu, est relatif à l'activité cérébrale. Pas de cerveau et pas d'activité cérébrale, donc pas de sommeil... Et bien non ! C'est cette étude qu'a relayé le magazine Science et Vie en soulignant des résultats étonnants... Non seulement les méduses dorment, mais leur sommeil est soumis, à l'instar du nôtre, à des cycles. C'est donc la première fois qu'on découvre des cycles de sommeil chez un animal dépourvu de système nerveux central.

 

Que veulent dire de tels résultats ?

Les chercheurs ont également mis en exergue le fait que la méduse réagissait, là encore comme tous les mammifères, à la mélatonine, l'hormone qui régule le sommeil. Étudier le sommeil des méduses revenant à étudier le plus vieux sommeil du monde et ainsi découvrir des éléments jusqu'alors inconnus. Ravi Nath, qui a travaillé sur cette étude affirme ainsi que si le sommeil aide grandement au développement cérébral, il ne s'agit là que d'effets secondaires positifs et non de la fonction principale du sommeil. Pourquoi dort-on si ce n'est pour permettre au cerveau de se développer et d'assurer son bon fonctionnement ? Selon Ravi Nath, le sommeil servirait surtout à protéger les neurones d'une trop grande concentration de calcium. Concentration qui intervient au bout d'une longue période de privation de sommeil. Le sommeil qui protégerait aussi les cellules...

 

Voici donc une découverte qui remet en perspective pas mal de choses. Cela dit, cette étude permet aussi de rappeler à quel point le sommeil et bon, et donc important pour la santé. Que vous soyez une méduse donc, ou un être humain...

 

Gilles ROLLAND