Le travail de nuit et ses effets indésirables

 

 

Beaucoup de professions se pratiquent la nuit, imposant parfois des rythmes amenés à changer et donc à bouleverser l'organisme. Au niveau du sommeil notamment qui peut donc être gravement perturbé et provoquer, à long terme, des pathologies plus ou moins graves. C'est le Figaro qui a publié début janvier une étude prouvant que le travail de nuit était notamment responsable chez les femmes de l'apparition de maladies graves comme le cancer. Les infirmières par exemple, sont les plus susceptibles d'être concernées, elles qui travaillent aussi bien de jour comme de nuit. Néanmoins, si cette étude peut bien sûr à juste titre alerter et inquiéter, il n'y a pas de fatalité. Il est possible d'amoindrir les effets du travail de nuit sur le corps mais aussi sur l'esprit. Pour les femmes, mais aussi pour les hommes, car si le fait de travailler la nuit peut provoquer des maladies graves, il est le plus souvent à la source de problèmes certes mineurs mais néanmoins très dérangeants, relatifs par exemple au sommeil...

 

Travail de nuit : comment amoindrir ses effets néfastes ?

Les spécialistes conseillent tout d'abord de se nourrir convenablement. C'est la base en règle générale mais à plus forte raison quand on travaille la nuit. Avant de partir prendre son poste, il est recommandé de privilégier les protéines, les légumes et les glucides complexes (pain, riz, céréales...). Un petit café n'a jamais fait de mal à personne mais il ne faut pas en absorber 4 ou 5 avant la fin du travail, au risque de ne pas pouvoir trouver le sommeil une fois de retour dans son lit. Toujours concernant la nourriture, il convient de prendre une collation toutes les 2 ou 3 heures. Un fruit, un yaourt, des amandes ou des noix... Et bien sûr, ne pas oublier de boire de l'eau régulièrement. Boire des boissons énergisantes est en revanche déconseillé. Elles peuvent être à la source de palpitations et posent finalement plus de problèmes (surtout si on en consomme tous les jours) qu'elles n'en règlent.

 

 

Les règles à respecter de retour à la maison

Quand on regagne ses pénates, à la fin de sa nuit de travail, il fait souvent jour et c'est pourtant le moment d'aller se coucher. Il est donc conseillé de fermer les rideaux ou même de porter des lunettes à verres fumés pour ne pas trop perturber l'organisme et trouver ensuite le sommeil plus facilement. Avant de se glisser entre les draps, une petite collation légère pourra également aider, tandis qu'un déjeuner classique est tout à fait recommandé au réveil, histoire de remettre le corps sur les rails. Un bon bain chaud ou une douche, en rentrant du travail, peut aussi aider.

Et enfin, ne pas négliger les effets bénéfiques du sport. Pratiqué régulièrement et raisonnablement, il est à la source d'une fatigue saine qui aide l'organisme en facilitant la venue du sommeil. À plus forte raison quand on travaille de nuit...

 

Gilles ROLLAND.