L'Orthosomnie ou la quête du sommeil parfait !

L'Orthosomnie ou la quête du sommeil parfait !  

On cherche tous à bien dormir. Chez certains, cela peut paraître naturel et chez d'autres beaucoup moins. Personne ne dort bien 100% du temps, c'est un fait et les troubles du sommeil passagers ne doivent pas pour autant être la source d''une anxiété particulière. Le problème au fond, c'est qu'aujourd'hui, à l'heure des objets connectés et autres applications destinées à analyser dans les moindres détails le sommeil, certaines personnes s'auto-diagnostiquent et aggravent des pathologies au départ pas forcément graves. C'est la quête du sommeil parfait, que l'on appelle aussi l'orthosomnie...

 

À la recherche du sommeil parfait

Quand on veut dormir correctement, on s'équipe : on achète un matelas qui correspond à nos besoins, un bon oreiller, un sommier adapté, des draps confortables et on observe quelques règles élémentaires, alimentaires ou autres, afin de mettre toutes les chances de son côté. Dernièrement, des objets connectés et des applications de smartphones ont fait leur entrée dans la vie de beaucoup de personnes, fournissant tous les matins des statistiques et autres informations censées aider à régler d'éventuels troubles du sommeil. Des informations certes intéressantes mais néanmoins à prendre avec un minimum de recul. 10% des adultes américains utilisent quotidiennement une application de ce genre. Un chiffre qui ne cesse d'augmenter. La vie est de plus en stressante et le sommeil est le premier à en faire les frais. Ainsi, beaucoup de personnes se rabattent sur ces applications qui prennent alors très rapidement beaucoup de place dans leur existence, allant jusqu'à considérablement modifier leur rapport au sommeil.

Les chercheurs tirent la sonnette d'alarme

C'est dans le Journal of Clinical Sleep Medecine qu'à été publiée l'étude mettant en exergue les risques liés à l'utilisation intensive des applications pour améliorer le sommeil. Une étude qui souligne que certaines personnes ont tendance à tirer des conclusions hâtives des résultats énoncés par ces applications, allant même jusqu'à se découvrir des troubles auxquels elles n'auraient probablement pas prêté attention en temps normal. L'une des conséquences est donc de perdre de vue les besoins de notre organisme en adoptant des comportements seulement dictés par un programme informatique.

Alors certes, ces applications sont très utiles et peuvent en effet aider. Cela dit, il convient de vraiment rappeler l’importance de rester à l'écoute de son corps. Et surtout de ne pas chercher à déceler soi-même la source du problème, si problème il y a. Un médecin sera toujours plus à même d’établir un diagnostic et de proposer ensuite une solution.